skip to Main Content
Arbres De Vie

Arbres de vie

[par Luc Salsac, directeur pour les ministères francophones]

Notre histoire ici-bas s’articule autour d’un arbre: l’arbre de la vie. Nous le trouvons au début de la Bible (Ge 2:9), au milieu du jardin d’Eden ; il devient inaccessible suite à la désobéissance d’Adam et Eve (Ge 3:22-24). Puis, nous le retrouvons dans le dernier chapitre de l’Ecriture (Ap 22), au milieu de la place de la ville de Dieu, accessible à tous ceux qui auront placé leur foi en Jésus.

Dans cet entre-deux, Dieu reste la source de vie et son projet pour l’humanité n’a pas changé. Nous pouvons lire dans l’Ecriture qu’Il nous invite à choisir la vie (Dt 30:19-20). Jésus, Dieu incarné, nous dit que celui qui croit en lui a la vie éternelle (Jn 6:40), qu’il est venu pour donner la vie, « une vie abondante » (Jn 10:10), qu’il est « le chemin, la vérité et la vie » (Jn 14:6). Oui, en Dieu est la « source de toute vie. » (1 Tim 6:13 BDS)

Dans cet entre-deux, il existe aussi un autre arbre, celui qui a été coupé et façonné pour en faire une croix. La croix sur laquelle Jésus a donné sa vie pour nous pardonner, pour nous restaurer dans notre relation brisée avec le Père, pour nous donner la vie éternelle. Sur le bois de la croix, Jésus a changé le cours de notre vie. A ceux qui s’abandonnent à lui, il les a fait naître à une espérance solide ; il a fait d’eux ses frères et sœurs ; il les invite à vivre une vie renouvelée et « dirigée par l’amour » (Ep 5:2), une vie qui se donne, qui s’offre pour le servir et parler de lui. Pâques est ce temps où nous nous rappelons à quel point Dieu nous a aimés en payant lui-même le prix de nos fautes. En Christ, Il nous fait vivre une résurrection qui doit nous transformer et nous bouleverser en profondeur et qui, à la fin, nous permettra de manger librement de l’arbre de vie.

La résurrection de Jésus ne doit pas être simplement un acte du passé, mais une réalité de notre quotidien. Lui qui a renouvelé toute chose veut continuer de nous renouveler et de faire jaillir sa vie dans nos vies. Soyons-en remplis, communiquons-la où que nous soyons.

Si notre Mission a passé ces derniers mois à réfléchir à une vision renouvelée, c’est afin de communiquer ce message de vie de manière plus pertinente dans notre monde contemporain. Même si nous nous apprêtons à souffler 100 bougies, nous ne voulons pas simplement nous souvenir du « bon vieux temps » : nous voulons regarder vers l’avant, sortir de nos routines, de nos zones de confort afin de vivre et de répandre pleinement ce message de vie. Merci pour vos prières et votre soutien.

Back To Top